La fusée Electron de Rocket Lab subit une panne et perd la charge utile de deux satellites

La fusée Electron de Rocket Lab n’a pas réussi à atteindre l’orbite après avoir subi un arrêt inattendu du moteur en plein vol samedi, perdant la charge utile de la mission de deux satellites, a déclaré la société. Le lancement depuis la Nouvelle-Zélande était le 20e d’Electron et a marqué le deuxième échec de la mission de l’entreprise en moins d’un an.

Electron, une fusée d’environ six étages avec deux étages de rappel, a décollé du complexe de lancement 1 de Rocket Lab sur la péninsule de Mahia en Nouvelle-Zélande à 7 h 11 HE samedi, dans le but d’envoyer une paire de satellites d’observation de la Terre pour BlackSky en orbite. . Deux minutes et demie après le début du vol, le propulseur du deuxième étage de la fusée s’est séparé avec succès de son premier étage et s’est enflammé pendant quelques secondes avant de s’éteindre, indiquant un problème comme on le voit sur le flux en direct de lancement de la société. Le contrôle de mission a perdu la télémétrie du booster peu de temps après.

« Un problème est survenu lors du lancement d’aujourd’hui, entraînant la perte de la mission », Rocket Lab tweeté après l’échec. «Nous sommes profondément désolés pour nos clients de lancement BlackSky et Spaceflight. Le problème est survenu peu de temps après l’allumage de la deuxième étape. Plus d’informations seront fournies dès qu’elles seront disponibles. »

Un objectif secondaire de la mission, surnommé «Running Out Of Toes», impliquait un test de certaines mises à niveau matérielles destinées à améliorer la réutilisabilité d’Electron, y compris un nouveau bouclier thermique pour la rentrée du booster. Le propulseur du premier étage de la fusée a réussi à éclabousser l’océan sous des parachutes comme prévu après avoir soulevé le deuxième étage vers l’espace, a déclaré Rocket Lab dans un communiqué.

La société travaille avec la Federal Aviation Administration pour enquêter sur la cause du problème de samedi afin de le corriger pour de futures missions, indique le communiqué. «Avec plusieurs lanceurs actuellement en production, Rocket Lab est prêt pour un retour rapide en vol dès que les enquêtes sont terminées et que toutes les mesures correctives nécessaires sont en place», a-t-il déclaré. Aucun blessé ni dommage public n’a été signalé.

«Nous en tirerons des leçons et nous reviendrons sur le tapis», a déclaré Peter Beck, PDG de Rocket Lab, dans le communiqué. BlackSky, le client de lancement, retweeté Déclaration de Rocket Lab, disant: «C’est ce que nous avons reçu de Rocket Lab. Nous continuerons à proposer des mises à jour au fur et à mesure que nous en apprendrons davantage. »

Le dernier échec d’Electron s’est produit en juillet 2020, emportant et finalement perdant sept satellites après l’arrêt prématuré de son deuxième étage. Rocket Lab a repris son vol deux mois plus tard après avoir corrigé la panne sur une connexion électrique défectueuse, poursuivant par la suite six missions Electron réussies. L’entreprise a lancé 17 missions réussies en tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick