‘The Amazing Race Canada’ est enfin de retour, plus de deux ans après que COVID-19 l’ait laissé sur la ligne de départ

“‘The Amazing Race Canada’ est une bête, un cirque logistique.”

C’est ce qu’a dit celui qui devrait savoir : le producteur exécutif et showrunner de la série, Mark Lysakowski.

«Ensuite, vous lancez une pandémie et cela ajoute quelques petites couches aux choses. C’est dur, c’est compliqué, c’est difficile.

Et c’est de retour.

Trois ans après sa dernière diffusion, la saison 8 tant attendue démarre enfin mardi sur CTV.

Comment filmer une émission de téléréalité à gros budget dans laquelle des équipes de participants doivent entrer et sortir d’aéroports, de taxis, d’hôtels et de restaurants, tenter des exploits à divers points de contrôle et tout faire en pleine pandémie ?

La réponse est que non. C’est pourquoi « The Amazing Race Canada », la série de réseau n ° 1 au pays pendant sept étés consécutifs, est garée à la grille de départ depuis 2019.

“Nous avions prévu le spectacle depuis très longtemps”, a déclaré Lysakowski. CTV a donné le feu vert à Insight Productions en septembre 2019. Dix équipes ont été sélectionnées à la fin octobre. Les emplacements ont été repérés jusqu’en mars.

Puis tout a changé lorsque COVID-19 a fermé des villes et des aéroports dans le monde entier. En avril 2020, deux semaines avant l’arrivée des équipes à Toronto, les frontières ont été fermées et des restrictions provinciales et fédérales ont été annoncées.

“Peut-être que nous reviendrons dans deux semaines ou deux mois”, pensaient les producteurs. Au lieu de cela, cela a pris deux années complètes.

L’animateur Jon Montgomery se souvient de ce premier faux départ.

“Je faisais mes valises”, a déclaré le médaillé d’or olympique. «J’avais mon sac du Père Noël sur mon épaule et j’étais prêt à voler. Bien sûr, le monde a été fermé.

Lire aussi  The Smile organisent une loterie mondiale de vinyles pour un 7 pouces de leurs premiers singles

La saison 8 a été déplacée quatre fois avant qu’une fenêtre de sécurité ne soit trouvée ce printemps. CBS a fait un bond en arrière un peu plus tôt avec la “Amazing Race” américaine l’hiver dernier, coincée entre les variantes Delta et Omicron. Toujours en contact avec leurs homologues américains, les producteurs d’Insight prenaient des notes.

Quand le temps est enfin venu au Canada, la grande tâche consistait à rassembler 10 équipes plus une équipe de production d’élite, ainsi que Montgomery.

La plupart des équipes en compétition sont celles qui ont été choisies il y a deux ans. Quelques participants ont abandonné et ont été remplacés. La programmation comprend désormais la chanteuse lauréate d’un prix Juno Jully Black, l’une des quatre résidentes de Toronto à participer. Le reste des acteurs comprend un olympien, des enseignants, des entraîneurs personnels, un pompier, un comédien, un conférencier motivateur et des artistes de Broadway.

Les 20 membres de l’équipe plus Montgomery et l’ensemble de l’équipage ont dû présenter une preuve de vaccination avant le début de la course. L’enjeu, comme toujours, est de 250 000 $ pour l’équipe gagnante, des voitures, des voyages et d’autres prix.

Alors que la série a parcouru plus d’un quart de million de kilomètres dans le passé, la décision de garder la saison 8 au Canada est intervenue avant que COVID ne frappe.

« Le public nous dit tout le temps qu’il aime voir le Canada, surtout des endroits où il n’est jamais allé », a déclaré Lysakowski. Les saisons 1 et 7 n’ont également jamais quitté nos frontières.

“Que nous allions à Tombouctou ou que nous restions ici et explorions le tuk-tuk, cela n’a pas d’importance car c’est toujours un grand spectacle”, a déclaré Montgomery. “Quand nous sommes restés à la maison au cours des saisons passées, les Canadiens ont adoré.”

Lire aussi  La star de "Blade" Wesley Snipes montre son soutien à Mahershala Ali

La réalité est que le monde a changé depuis 2019. Au-delà de la pandémie, les zones de guerre, les pénuries de main-d’œuvre et l’incertitude politique ont mis en place des barrages routiers bien au-delà de la portée d’une simple émission de télévision. Si un itinéraire mondial avait été choisi, ces 10 nouvelles équipes pourraient encore être à une porte douanière à l’aéroport Pearson ou mises en quarantaine dans un motel de Buffalo.

Dans l’état actuel des choses, les producteurs devaient se tenir au courant des règlements de sécurité en constante évolution qui variaient d’une province à l’autre et d’une région à l’autre. “Nous avons toujours été très attentifs à suivre toutes les directives”, a déclaré Lysakowski.

Les défis ont été modifiés ; certains ont déménagé à l’extérieur. Là où les masques étaient encore nécessaires, comme dans les marchés couverts bondés, les coureurs les ont fermement en place.

Que l’un des acteurs ou de l’équipe soit tombé avec COVID pendant le déroulement de la série est quelque chose que les téléspectateurs devront découvrir par eux-mêmes. Lysakowski n’était pas sur le point de réduire la gravité de la pandémie au niveau d’un teaser de réseau.

Pour sa part, cela a fait du bien à Montgomery de reprendre la route et de retrouver des membres d’équipage qui, huit saisons intenses plus tard, sont devenus comme une famille. Aussi amusant que cela puisse paraître, il a également souligné que les précautions étaient le « premier point à considérer » alors que la série revenait à la ligne de départ.

Lire aussi  Vince McMahon prend sa retraite de la WWE au milieu d'un scandale sexuel - voici ce que les gens disent

“En fin de compte”, a-t-il déclaré, “une course à la télévision joue le second rôle dans le sentiment de sécurité des gens.”

Cependant, il estime également que les téléspectateurs à la maison sont tout aussi prêts à se remettre dans cette “course”.

«Ce sera cathartique et inspirant pour les autres de voir les gens revenir et s’immerger dans le domaine public. Les voir s’attaquer, avec un esprit ouvert et un cœur ouvert, à ce qu’ils peuvent faire en toute sécurité.

La saison 8 de « The Amazing Race Canada » débute le 5 juillet à 21 h sur CTV, CTV.ca et l’application CTV.

Bill Brioux est un écrivain indépendant. Suivez-le sur Twitter : @BillBriouxTV

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick