Auger Aliassime absent à l’US Open; Le favori de la foule Fernandez porte maintenant les espoirs du Canada

Le rêve de Felix Auger-Aliassime de disputer une finale masculine de l’US Open devra attendre l’année prochaine.

Le Montréalais de 21 ans a perdu en deux sets vendredi, perdant 6-4, 7-5, 6-2 contre le Russe Daniil Medvedev, deuxième tête de série.

La défaite laisse les espoirs du Grand Chelem du Canada sur les épaules de Leylah Fernandez, 19 ans, qui fait ses débuts dans la finale féminine samedi contre Emma Raducanu de la Grande-Bretagne.

« Daniil était le meilleur joueur sur le terrain aujourd’hui, c’est certain », a déclaré Auger-Aliassime après le match.

« Je devais jouer à mon meilleur niveau et encore mieux si je voulais gagner aujourd’hui, et je ne l’ai pas fait assez longtemps. »

Auger-Aliassime, qui était tête de série 12e, a tenu bon tout au long de la demi-finale contre le puissant Medvedev, grâce à un jeu astucieux au filet et renvoie son adversaire souvent envoyé bien au-delà de la ligne de fond.

L’histoire continue sous la publicité

Mais une série de ratés au premier service et de doubles fautes a vu le Canadien renoncer à plusieurs occasions de marquer, surtout au début du premier set, que Medvedev – qui a à peine semblé transpirer tout au long du match – a facilement revendiqué.

LIRE LA SUITE: La Canadienne Leylah Fernandez remporte la demi-finale de l’US Open et se qualifie pour la finale

Et avec une avance de 5-2 dans le deuxième set, Auger-Aliassime n’a pas réussi à capitaliser sur une paire d’opportunités de points de set. Le Russe a riposté pour remporter cinq matchs consécutifs et prendre le contrôle du match.

Lire aussi  Purdue Boilermakers affronte les Saint Peter's Peacocks dans Sweet 16

Même Medvedev lui-même a semblé surpris d’avoir réussi à gagner en deux sets.

« Tout le monde a estimé que ce serait un set (chacun) » après le deuxième, a-t-il déclaré, décrivant le renversement de fortune comme un tournant clé pour les deux joueurs.

« On ne sait jamais comment va se dérouler un match », a déclaré Medvedev en décrivant la réduction de l’écart. « C’est à ce moment-là que j’ai pu le briser mentalement, et c’est ce qui s’est passé. »

Auger-Aliassime a commis 39 fautes directes, dont 10 doubles fautes, dont trois lors du match d’ouverture. Il n’a réussi que 17 victoires contre 37 pour Medvedev, qui n’a commis que 25 fautes directes.

Auger-Aliassime est devenu le tout premier Canadien à atteindre les demi-finales masculines de l’US Open plus tôt cette semaine lorsque l’Espagnol Carlos Alcaraz s’est retiré de son match de quart de finale en raison d’une blessure à la jambe.

L’histoire continue sous la publicité

Mais il avait clairement les mains pleines avec Medvedev, malgré les exhortations d’une foule new-yorkaise qui a démontré son affinité pour les joueurs canadiens tout au long du tournoi.

« Un joueur comme celui-ci, vous n’avez tout simplement pas de place pour faire des erreurs, de place pour perdre votre concentration, ce que j’ai fait à la fin de la seconde », a déclaré Auger-Aliassime.

« Il en a profité. »


Cliquez pour lire la vidéo :



Trudeau félicite Leylah Fernandez pour avoir remporté la demi-finale de l’US Open


Trudeau félicite Leylah Fernandez pour avoir remporté la demi-finale de l’US Open

Fernandez, dont la course surprenante vers la finale s’est poursuivie jeudi avec une victoire sur la Biélorusse Aryna Sabalenka, a attribué une grande partie de son succès au soutien des fans américains.

Lire aussi  Ronaldinho est d'accord sur le "phénomène" que Cristiano Ronaldo a choisi pour le prochain patron de Man Utd

Auger-Aliassime s’est également avéré un favori de la foule vendredi, en particulier de ceux qui brandissaient des drapeaux de la Feuille d’érable. « Va les chercher, Félix », crièrent-ils. « Allez, Félix. Tu as ça. »

Il n’est cependant pas reparti de Flushing Meadows entièrement les mains vides : les organisateurs ont remis à Auger-Aliassime le prix de l’esprit sportif du tournoi, qui récompense les joueurs qui incarnent le plus l’esprit du jeu au cours de la série.

L’histoire continue sous la publicité

Pourtant, il ne pouvait masquer sa déception.

« C’est génial », a déclaré Auger-Aliassime sans enthousiasme à propos de ce qui a en effet été une solide performance tout au long de la saison, une qui comprenait son tout premier voyage pour les quarts de finale de Wimbledon, ainsi que sa place en demi-finale vendredi.

« La finale », a-t-il ajouté, « aurait été encore meilleure. »

En double féminin, Gabriela Dabrowski d’Ottawa et Luisa Stefani du Brésil ont perdu leur match de demi-finale contre le duo américain de Coco Gauff et Catherine McNally.

Stefani a atterri maladroitement près du filet lors d’un bris d’égalité au premier set et s’est blessée à la jambe. Dabrowski et Stefani avaient une avance de 2-1 dans le bris d’égalité à l’époque.

Ce sera la deuxième apparition de Medvedev dans la finale masculine en trois ans après avoir perdu contre Rafael Nadal en 2019. Il affrontera le favori Novak Djokovic ou le quatrième favori Alexander Zverev, qui devait jouer plus tard vendredi.

Djokovic essaie de devenir le premier homme depuis 1969 à remporter les quatre tournois du Grand Chelem en une seule année civile. L’exploit a été accompli pour la dernière fois par Rod Laver, l’Australien emblématique qui a reçu une ovation sincère vendredi à mi-parcours du match au stade Arthur Ashe.

Lire aussi  Espino devrait commencer pour les championnats nationaux aux Mets

© 2021 La Presse Canadienne

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick