La Hongrie annonce «l’état de danger» pour la guerre en Ukraine

BUDAPEST, Hongrie (AP) – La Hongrie a déclaré un « état de danger » légal en réponse à la guerre de la Russie dans l’Ukraine voisine, a annoncé mardi le Premier ministre, permettant au gouvernement nationaliste de droite de prendre des mesures spéciales sans la participation de la législature.

Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, le Premier ministre Viktor Orban a déclaré que la guerre en Ukraine représente « une menace constante pour la Hongrie » qui « mettait notre sécurité physique en danger et menaçait la sécurité énergétique et financière de notre économie et de nos familles ».

En réponse, a-t-il dit, un « état de danger de guerre » entrerait en vigueur à partir de mercredi, permettant au gouvernement « de réagir immédiatement et de protéger la Hongrie et les familles hongroises par tous les moyens possibles ».

Cette décision est intervenue après que le parti au pouvoir d’Orban a adopté mardi un amendement constitutionnel permettant la déclaration d’états de danger légaux lorsque des conflits armés, des guerres ou des catastrophes humanitaires se déroulaient dans les pays voisins.

L’ordre juridique spécial permet au gouvernement de promulguer des lois par décret sans contrôle parlementaire, et permet la suspension temporaire et la dérogation aux lois existantes.

Le gouvernement hongrois a mis en œuvre des mesures similaires en réponse à la pandémie de COVID-19 au tollé des critiques et des observateurs juridiques, qui ont fait valoir qu’ils avaient donné au gouvernement le pouvoir de gouverner par décret. Cet ordre juridique spécial devait expirer le 1er juin.

Le gouvernement d’Orban a été accusé d’éroder les libertés démocratiques en Hongrie depuis son arrivée au pouvoir en 2010 et d’utiliser les ressources de l’État pour consolider son pouvoir. Le parti au pouvoir, le Fidesz, a remporté une quatrième victoire électorale consécutive le 3 avril, donnant à Orban, le plus ancien dirigeant de l’Union européenne, un mandat supplémentaire de quatre ans.

Lire aussi  Alors que la guerre fait rage, l'Ukraine envisage des années de redressement - POLITICO

Dans un communiqué mardi, Emese Pasztor de l’Union hongroise des libertés civiles a écrit que le gouvernement hongrois « adaptait une fois de plus les règles du jeu à ses propres besoins ».

« En laissant toujours la possibilité d’introduire un ordre juridique spécial à l’avenir, il perdra son caractère spécial. Cela deviendra la nouvelle normalité, qui menacera nos droits fondamentaux à tous, et gouverner par décret diminuera encore l’importance du Parlement », a écrit Pasztor.

Les décrets gouvernementaux émis par l’ordre juridique spécial sont valables pendant 15 jours à moins qu’ils ne soient prolongés par le parlement hongrois. Le parti Fidesz d’Orban détient une majorité des deux tiers au parlement depuis 2010.

Suivez la couverture de la guerre par l’AP sur https://apnews.com/hub/russia-ukraine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick