Les périodes d’isolement en Ontario ont été raccourcies et de nouvelles lignes directrices sur les tests ont été introduites

L’Ontario raccourcit sa période d’isolement COVID-19 pour certaines personnes et introduit de nouvelles directives de test pour le public, a annoncé jeudi le médecin-chef, le Dr Keiran Moore.

À compter de maintenant, la province raccourcit la période d’isolement requise de dix jours à cinq jours pour les personnes vaccinées.

Moore a déclaré que la décision avait été prise sur la base de « preuves croissantes que les personnes généralement en bonne santé atteintes de COVID-19 sont les plus contagieuses pendant les deux jours avant l’apparition de leurs symptômes et pendant trois jours après ».

Les personnes atteintes de COVID-19 qui sont vaccinées, ainsi que les enfants de moins de 12 ans, ne seront tenus de s’isoler que pendant cinq jours après l’apparition des symptômes. L’isolement de ces personnes peut prendre fin après la période de cinq jours tant que leurs symptômes se sont améliorés pendant au moins 24 heures, selon le gouvernement. Leurs contacts familiaux devront également s’isoler avec eux.

Les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées ou qui sont immunodéprimées devront tout de même s’isoler pendant 10 jours.

Les personnes qui travaillent ou vivent dans des établissements de santé à haut risque ne devraient pas travailler pendant 10 jours, selon la province, mais auront désormais « la possibilité » de retourner au travail après s’être isolées pendant sept jours avec la preuve d’une PCR négative ou rapide. les résultats des tests d’antigène « pour assurer des effectifs suffisants ».

Si vous avez été exposé à quelqu’un qui a été testé positif pour COVID 19 et que vous êtes complètement vacciné, n’avez aucun symptôme et ne vivez pas avec un cas positif, la province recommande maintenant de surveiller les symptômes pendant 10 jours.

Lire aussi  Les défis de la réglementation de la crypto-monnaie

NOUVELLES DIRECTIVES DE TEST

Moore a également annoncé jeudi des directives de test COVID-19 révisées pour la province.

À partir du 31 décembre, les tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR) ne seront disponibles que pour les personnes symptomatiques à haut risque et celles qui travaillent dans les milieux les plus à risque, ainsi que pour les populations vulnérables. Cependant, les écoles publiques de l’Ontario resteront l’un des rares groupes autorisés à distribuer des tests PCR aux élèves et au personnel symptomatiques.

Pour une liste complète des personnes éligibles aux tests PCR, cliquez ici.

Les membres du grand public présentant des symptômes bénins sont désormais invités à ne pas se faire dépister.

« Si vous présentez des symptômes de COVID-19, n’êtes pas éligible pour un test PCR et n’avez pas accès à un test rapide d’antigène, vous devez supposer que vous avez COVID-19 et isoler conformément à nos directives révisées », a déclaré Moore.

De plus, la plupart des personnes ayant un résultat positif à un test antigénique rapide ne seront plus obligées ou encouragées à obtenir une PCR de confirmation ou un test moléculaire rapide. Ils ne seront pas non plus tenus de déclarer leurs résultats à leur bureau de santé publique correspondant, sauf indication contraire de la santé publique.

À ce stade, il est recommandé à la province d’utiliser des tests rapides d’antigène COVID-19 « pour le dépistage des personnes ne présentant aucun symptôme afin d’identifier et de prévenir les cas de COVID-19 dans les hôpitaux, les maisons de soins de longue durée et les maisons de retraite, ainsi que dans d’autres établissements à haut risque. réglages. »

À la suite de l’annonce de jeudi, la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, Andrea Horwath, a appelé le premier ministre Ford à revenir sur la décision de restreindre les tests, affirmant que Ford « livrait l’Ontario au COVID-19 ».

« Les gens sont sous le choc de la décision de Ford de refuser la gratuité [COVID-19] Tests PCR pour toutes les personnes symptomatiques à haut risque », a déclaré Horwath dans un communiqué publié jeudi. « Nous devons accélérer pour rendre les tests plus disponibles, pas pour interrompre les gens. »

« Pendant ce temps, dire aux gens de simplement rester à la maison au lieu de passer un test est incroyablement cruel quand Ford n’accorde pas aux gens des congés de maladie payés adéquats », a-t-elle déclaré.

La province a également annoncé des limites de capacité réduites dans les grandes salles de spectacle et a retardé le retour à l’école jusqu’au 5 janvier jeudi.

L’Ontario a signalé 13 807 nouveaux cas de COVID-19 jeudi, brisant les records d’une seule journée dans la province.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick