Le vétéran australien Simon Clarke triomphe à la mort dans une étape du Tour de France parsemée de drames | Tour de France

Le vétéran du cyclisme australien Simon Clarke a remporté un magnifique triomphe ultime sur le Tour de France pour couronner 20 ans de dur labeur sur les routes européennes après une étape pavée brutale et parsemée d’accidents.

Mais alors que le pilote israélien de 35 ans, Premier Tech, a été laissé dans des flots de larmes joyeuses après avoir devancé un sprint fulgurant pour remporter la cinquième étape d’une photo-finish mercredi, cela s’est avéré une journée calamiteuse pour les plus grands frappeurs australiens sur le tour.

Jack Haig, leader de Bahreïn Victorious, a abandonné la course après un accident tandis que Ben O’Connor d’AG2R Citroën, le meilleur espoir australien de remporter le titre, a connu une journée désastreuse après une panne mécanique, terminant à plus de trois minutes du favori de la course, champion Tadej Pogačar.

Et il y a eu plus de misère sur le grand tour pour le sprinteur star australien Caleb Ewan, qui a fait une mauvaise chute en courant tête baissée dans une balle de foin protectrice qui s’était détachée sur le bord de la route à 30 km de la fin.

Le personnel médical évalue Caleb Ewan après son accident. Photographie : Marco Bertorello/-/Getty Images

Le triomphe décisif de Clarke est survenu après un trajet chaotique de 157 km de Lille à Arenberg, avec plus de 19 km de pavés de «l’enfer du nord» autour de Roubaix, qui devaient causer des ravages – et l’ont certainement fait.

Le Belge Wout van Aert a été l’un des nombreux à tomber de son vélo, mais il est revenu à la maison indemne pour conserver la tête du classement général.

Pogačar a gagné du temps sur tous ses rivaux, y compris un énorme morceau sur son ami et rival slovène, Primož Roglič, l’un des favoris d’avant-course, qui est également tombé dans l’incident qui a terrassé Ewan.

Bien que Roglič se soit disloqué l’épaule, puis l’a ramenée en lui-même et a continué – il est déjà à plus de deux minutes et quart de Pogačar, quatrième, avant même que le Tour n’atteigne les montagnes.

C’était le plus beau jour de la carrière professionnelle de 13 ans de Clarke après que le Melburnien, dont les faits saillants de sa carrière précédente avaient remporté deux étapes à la Vuelta a España et fait partie d’une victoire contre la montre par équipe dans le Tour 2013, a tout mis en œuvre pour gagner. par la largeur d’un cheveu.

Sprintant sur les restes d’une échappée précoce, l’Australien a parfaitement chronométré son dernier lancer dans un dénouement passionnant à quatre, devançant le Néerlandais Taco van der Hoorn.

Simon Clarke (à droite) pousse sa roue sur la ligne d'arrivée devant Taco van der Hoorn des Pays-Bas lors de l'arrivée spectaculaire de mercredi
Simon Clarke (à droite) pousse sa roue sur la ligne d’arrivée devant Taco van der Hoorn des Pays-Bas lors de l’arrivée spectaculaire de mercredi. Photographie : Daniel Cole/AP

C’était un résultat incroyable pour Clarke, qui se demandait s’il avait atteint la fin de sa carrière l’hiver dernier lorsqu’il s’est retrouvé sans équipe.

“Le fait qu’Israël m’appelle et me dise : ‘Nous vous donnerons cette chance’, vous donne juste une telle réalité pour tirer le meilleur parti de chaque opportunité”, a déclaré Clarke.

“Toute l’année cette saison, je suis sorti dans chaque course en balançant.

“Je n’arrive toujours pas à croire que je l’ai eu sur la ligne là-bas. Taco était bien devant moi avec moins de 50 mètres à parcourir. J’avais des crampes dans les deux jambes et j’ai juste aligné le plus gros lancer possible et j’ai juste prié pour que ce soit suffisant.

« Il faut que je regarde le replay, je n’y crois toujours pas trop !

“J’ai déménagé en Europe quand j’avais 16 ans – et j’ai 36 ans le deuxième jour de repos [18 July]. Cela fait 20 ans en Europe et le rêve est enfin devenu réalité !

Ailleurs, ce n’était que de la misère pour les Australiens, avec O’Connor désormais 67e au général, à 4h34 de Van Aert, qui devance de 13 secondes l’Américain Neilson Powless, 14 secondes de Boasson Hagen et 19 de Pogačar, qui semble déjà bien parti. pour réussir son triplé.

Lire aussi  Rishi Sunak met en place un régime d'indemnisation pour les maîtres de poste qui ont intenté une action devant la Haute Cour

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick